Accueil » Actualités » CBD » Comment l’huile de CBD agit-il sur l’homéostasie ?

Comment l’huile de CBD agit-il sur l’homéostasie ?

cbd-homeostasie

Nous avons tous un système de balance interne, appelé l’homéostasie. Cet équilibre, le CBD le cible.

Le cannabidiol est une molécule qui, si elle n’est pas reconnue comme étant un médicament ou un traitement à part entière, peut avoir un impact sur notre quotidien. Ses effets anti-inflammatoires ou anti-stress, favorise le retour à un équilibre interne. En jouant sur nos douleurs, notre appétit ou notre sommeil, le CBD agit donc comme un canalisateur. Il permet à notre organisme se revenir à la normal. Ce mécanisme est appelé, l’homéostasie. Dans cet article, nous allons ainsi voir en détails, la façon dont le CBD influe sur notre quotidien et notre bien-être.

COMMENT L’HUILE DE CBD AGIT-IL SUR L’HOMÉOSTASIE ?

Qu’est ce que l’homéostasie ?

L’homéostasie est un terme un peu complexe, qui désigne quelque chose d’assez simple. Nous disposons tous d’un équilibre interne. Ce dernier est régulé en fonction de notre taux de stress, notre sommeil, notre appétit et tout ce qui peut influencer notre quotidien. Assez bancale, cet équilibre peut vite pencher du mauvais côté dès lors qu’une des parties de celui-ci flanche. Stressé, nous allons moins dormir, moins manger. Fatigué, nous allons manquer d’énergie. Souffrant, nous aurons à gérer certains maux, mais également notre sommeil, impactant de fait notre énergie. Le cercle est vicieux, mais cet équilibre tout relatif peut être renforcé grâce à la consommation de CBD. En effet, le cannabidiol a un impact sur l’homéostasie.

Le CBD et son action sur le stress

Le CBD présente des actions contre le stress. Selon cette étude, le CBD agirait sur le cortisol. En agissant sur le cortisol, l’hormone de stress, le cannabidiol favorise un état de détente. Dans les faits, en situation de stress chronique, l’hypothalamus va générer des hormones qui vont rejoindre nos glandes surrénales. Alimentées, ces dernières vont alors créer l’hormone de stress et la libérer un peu partout dans notre organisme. En agissant à la source, le CBD permet donc d’inhibé le message envoyé par notre organisme.

De même, le CBD a joue également sur la sérotonine, l’hormone du bonheur. Il permet de la réguler en ayant un impact les neurorécepteurs 5-HT1A, 5-HT2A et 5-HT3A, concernant respectivement l’anxiété, le stress et les sautes d’humeur. En agissant ainsi, plusieurs études, comme celle-ci, ont démontré que la prise de CBD favorisait la détente ainsi que la relaxation.

Mieux lutter contre les douleurs et inflammations

Les inflammations et les douleurs chroniques ont un impact terrible sur notre quotidien. Perte de mobilité, difficulté à trouver le sommeil, perte d’énergie… Ces symptômes ont tendance à nous rendre la vie un peu moins agréable. Le CBD, de part son action sur le système endocannabinoïde, joue sur ces inflammations. En effet, le cannabidiol a un impact direct sur les récepteurs CB2, directement concernés par ce genre de douleurs. L’action du cannabidiol peut donc convenir aux douleurs et aux inflammations temporaire, mais également chronique. Dans le cas de rhumatismes (arthrite ou arthrose) plusieurs études pré-cliniques ont démontré les effets du CBD sur un modèle animal. De plus amples données, notamment sur des sujets humains, doivent ainsi être enregistrées afin de confirmer ou non, ces actions.

Le CBD pour mieux dormir, mieux manger

L’huile de cannabidiol, pour mieux dormir ?

Les effets relaxant et anti-stress du CBD, ont pour particularité, de favoriser le sommeil. En étant moins sujet au stress, le corps va moins « réfléchir ». La place est donc faite aux nuits complètes et régénératrices. En outre, le CBD va aider à réguler les phases de sommeil paradoxale, favorisant ainsi une vraie nuit. Mais, comment ? Le CBD a une action sur la mélatonine, l’hormone de sommeil que notre organisme sécrète dès lors que le soleil se couche. Cette hormone permet de nous rendre compte qu’il commence à se faire tard et qu’il est l’heure d’aller se reposer. Enfin, contrairement aux somnifères classiques, le CBD n’a pas d’effets secondaires. Au réveil, les petites somnolences observées après une consommation accrue de médicaments sont balayées d’un revers de la main. Une étude menée en 2019 tend enfin à démontrer que le cannabidiol, en agissant sur le stress, permet de mieux dormir.

Retrouver l’appétit en prenant du CBD ?

Si le THC est connu pour ses effets sur la faim, le CBD lui, a l’effet inverse. En 2011, une étude menée par les équipes du docteur Scopinho, a mis en avant l’effet régulateur du cannabidiol, sur le sentiment de satiété. S’il ne donne pas faim, le CBD ne nous empêche pas non de nous nourrir. Ses actions sur le système endocannabinoïde et les récepteurs CB1 et 5-HT1A, qui jouent un rôle sur la faim, semblent ainsi être en mesure de nous permettre de mieux gérer nos période de creux. Une point important, quand on sait que certains génériques, comme le rimonabant, ont été retirés du marché à cause des nombreux effets secondaires qu’il présentait (anxiété et dépression).

Une énergie retrouvée

Les effets relaxant du cannabidiol s’accompagnent toutefois d’effets « inverses ». En jouant sur l’ensemble de notre psychisme, le CBD favorise une sensation d’énergie retrouvée. En renforçant les cellules du corps humain et en favorisant, par la même occasion, la régénération de ces dernières, le CBD encourage l’absence de mollesse. De plus, le CBD est un antioxydant qui encourage une sensation d’éveil, non inhibé par la présence de radicaux libres. Une étude publiée en 2008 note comment le cannabidiol a des propriétés antioxydantes plus puissantes que les Vitamines C et E.

Conclusion

Pour toutes ces raisons, le cannabidiol permet donc le retour à une balance internet, normale. De quoi garantir un équilibre psychologique certain et donc, un quotidien plus ensoleillé. Instable, cet ensemble de données permettant de vivre une vie correcte, se retrouve renforcé par les effets du cannabidiol, qui soutien notre organisme, sans avoir quelconque effets secondaires. Bien entendu, en cas de surconsommation, le CBD peut provoquer des effets non-désirables, toutefois ces dernier restent relativement rares. De fait, en permettant le retour à un certain équilibre, le CBD ne joue pas sur l’accoutumance. Attention, le cannabidiol présente des risques liés à l’interaction médicamenteuse. Pour plus d’informations au sujet du CBD, n’hésitez pas à nous contacter ou à vous tourner vers votre médecin traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *