Le CBD peut-il soulager l’ostéoporose ?

cbd osteoporose

Vous souffrez d’ostéoporose ? La médecine classique propose certains médicaments. Pour autant, les effets secondaires de ces traitements font peur, notamment au cours d’une période ou la recherche de produits naturels et moins intrusifs est de plus en plus importante. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la question cannabidiol se pose. Quel impact le CBD pourrait avoir sur l’ostéoporose ?

> Qu’est-ce que l’ostéoporose ?
> CBD et ostéoporose : le cannabidiol peut-il soulager ?
Le CBD favoriserait la régénération osseuse
Le cannabidiol ralentirait la décomposition de la matière osseuse
Le CBD inhibe-t-il la noradrénaline ?
Ostéoporose : quelle est la relation entre CBD et densité osseuse ?
> Quelle solution CBD contre l’ostéoporose ?
> Le CBD contre l’ostéoporose ? Notre conclusion

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est une maladie dite « silencieuse ». Celle-ci se caractérise par une fragilité accrue des os favorisant ainsi l’apparition de fractures. Il s’agit d’ailleurs du symptôme le plus souvent cité. Pour autant, cette maladie peut également entraîner une réduction de la circonférence de la taille ou encore par un tassement des vertèbres.

Avant de proposer un traitement, les médecins préconisent une cure de vitamine D. Si le résultats attendus ne sont pas à la hauteur, les patients concernés pourront ainsi prendre certains traitements, comme l’alendronate (Fosamax®), le risédronate (Actonel®) et le zolédronate (Aclasta®). Dans certains cas, vous pourriez également prendre du Dénosumab ou du Raloxifène et du Tériparatide.

Pour autant, ces traitements ont tendance à entraîner certains effets secondaires, comme un gonflement des articulations, des perte de cheveux, de fortes fatigues ou encore des étourdissements et des douleurs abdominales. De fait, de plus en plus de monde cherche à se tourner vers une alternative plus saine, plus naturelle, comme le chanvre cannabidiol. Alors, le CBD peut-il être utile contre l’ostéoporose ?

CBD et ostéoporose : le cannabidiol peut-il soulager ?

Le CBD cible directement les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde (SEC). Le SEC est lui-même directement lié à l’os et son métabolisme, disposant une action concrète sur la régénération osseuse, la décomposition de la matière osseuse ou encore sur la norédrénaline.

Le CBD favoriserait la régénération osseuse

Plusieurs études ont été menées afin de confirmer ou non le rôle du CBD contre l’ostéoporose. En 2015, une recherche pré-clinique a été menée en Israël, sur des rats souffrant de fractures fémorales. 8 semaines durant, du CBD leur a été administré. Un second lot de rongeurs lui, a reçu une solution mêlant THC et CBD. Un troisième groupe a reçu un placebo.

Deux mois après le début de la recherche, l’étude semble aller dans le sens ou le CBD favoriserait la réparation osseuse. La vitesse avec laquelle le cal osseux ( il s’agit de la substance osseuse qui favorise la consolidation d’un os fracturé) s’est réparé aurait été de 25 à 50% plus rapide que pour les autres rongeurs, même ceux qui ont eu accès à une solution mêlant THC et CBD. Selon ces derniers, cela s’explique en fait par l’interaction observée entre les récepteurs CB1 et le collagène.

Le cannabidiol ralentirait la décomposition de la matière osseuse

En Écosse, l’université d’Édimbourg a pour sa part réussi à mettre en lumière, le rôle régulateur des récepteurs CB1 dans la quantité de matière osseuse qui se décompose. Les récepteurs CB1 contrôleraient également la quantité de graisse accumulée dans la moelle osseuse. Ces récepteurs pourraient ainsi participer à l’équilibre même du remodelage osseux, réduisant donc l’impact de l’ostéoporose et de ses dangers.

Le CBD inhibe-t-il la noradrénaline ?

Mais les effets du CBD ne s’arrêteraient pas là. En effet, les récepteurs CB1 lorsqu’ils sont activés, ont une action inhibitrice sur la noradrénaline. Cet élément peut retarder la formation osseuse, ajuster le taux de réabsorption, et entraîner des problèmes osseux. Ainsi, le CBD lorsqu’il vient interagir avec les récepteurs cannabinoïdes CB1, pourrait potentiellement ralentir la dégradation des os et donc ralentir le développement de l’ostéoporose.

Ostéoporose : quelle est la relation entre CBD et densité osseuse ?

Plusieurs recherches tentent de démontrer que l’ostéoclasts, les cellules qui détruisent les os, ont un récepteur qui, lorsqu’il est activé, vient accélérer la dégradation et régénération osseuse. Il s’agit du récepteur GPR55. Selon certaines études, le CBD pourrait bloquer l’activation de ces récepteurs et donc, inhiber l’action de l’ostéoclasts.

Une action qui se couple à l’effet supposément antalgique du CBD. En effet, il se pourrait bien que le cannabidiol ait une action antalgique en favorisant la réduction de l’intensité des douleurs. Le chanvre cannabidiol favorise la circulation de l’anandamide et permet de soulager de nombreux maux tout en favorisant l’élasticité des muscles et le repos. 

Quelle solution CBD contre l’ostéoporose ?

Vous envisagez de soulager vos symptômes liés à l’ostéoporose avec du CBD ? Nous vous recommandons, à ce titre, de vous tourner vers une huile CBD de qualité. Vous retrouverez sur notre boutique en ligne, des huiles de chanvre extraites au CO2, présentant le spectre complet des cannabinoïdes. 

Par prise sublinguale, les bienfaits supposés du CBD agissent sous 5 à 15 minutes, pour une durée de 2 à 3 heures. Attention toutefois à ne pas surconsommer au risque d’avoir à faire face à de possibles effets indésirables. Afin d’éviter d’en arriver là, n’hésitez pas à découvrir notre calculateur de dosage théorique.

Le CBD contre l’ostéoporose ? Notre conlcusion

Les études actuellement menées sur l’impact du CBD sur l’ostéoporose ne sont pas assez nombreuses pour affirmer que oui, le cannabidiol a un effet positif sur cette maladie. Pour autant, les premiers résultats laissent entendre que le CBD grâce à son action sur les récepteurs CB1 et CB2, ciblerait les mécanismes liés à la dégradation de l’état général des os. Une question sur le sujet ? N’hésitez pas à nous contacter, afin d’obtenir plus d’informations au sujet du chanvre et de ses risques potentiels d’interaction médicamenteuse.

Étiquettes:

Laisser un commentaire