Accueil » Actualités » CBD » Comment consommer du CBD ? Retour sur les différentes façons de faire

Comment consommer du CBD ? Retour sur les différentes façons de faire

comment-consommer-cbd

Trouver la bonne façon de consommer son CBD peut vite devenir un casse-tête. Petit tour d’horizon des façons de faire !

En France, le CBD est légal à la consommation. Utilisé pour ses vertus anti-inflammatoires, ses effets relaxants, mais également ses propriétés thérapeutiques, le cannabidiol tend ainsi à se démocratiser. Ses actions non-psychoactives ainsi que son absence d’effets sur le système de récompense du cerveau, responsable de l’accoutumance, semblent parler pour lui. Ainsi, si le CBD est autorisé, reste la question de sa consommation. En effet, pour beaucoup de novices, le sujet reste un peu complexe. Alors, comment consommer le CBD ? Dans cet article, nous allons vous donner toutes les pistes possibles, afin de choisir la façon qui vous convient le mieux.

Comment consommer son CBD :

Consommer du CBD par voie orale

Par ingestion

Le cannabidiol se consomme de diverses manières. Nous distinguons ainsi la voie orale, la voie sublinguale, la voie respiratoire et enfin, la voie cutanée. Concentrons-nous ici, sur la première des quatre parties, la consommation par voie orale.

La première grosse façon de consommer le CBD par voie orale, reste l’ingestion. En effet, il est tout à fait possible de consommer son CBD via la cuisine. Pas question de croquer dans sa fleur, bien au contraire même puisqu’avant toute chose, il convient de la décarboxyler. En faisant cuire sa fleur au four le temps de quelques minutes, vous éliminerez ainsi les substances nocives et pourrez alors profiter de la saveur de votre plante.

La fleur elle, se consomme donc très facilement. Une fois que le procédé de décarboxylation est terminé, vous n’aurez plus qu’à l’effriter. Vos petits copeaux pourront alors vous servir afin d’assaisonner tel ou tel plat, telle ou telle sauce… Mais pas que. Le CBD peut finir dans vos boissons, dans des cafés gourmands, par exemple ou encore en thé. Pour rappel, le CBD est liposoluble, il faut donc qu’il soit mélangé à un corps gras. Dans le cas où vous souhaitez le consommer sous forme de boisson chaude, n’hésitez pas à ajouter un peu de lait entier, voire de l’huile de coco. Quelques petites gouttes feront largement l’affaire ! 

PAR gélule

La question de la quantité de CBD à consommer peut effectivement se poser. Pour rappel, il est tout simplement impossible de dire à une personne quelle quantité de CBD elle peut consommer, beaucoup de facteurs entrant en compte (âge, syndromes, taille, poids etc…). Résultat, si certains calculateurs peuvent vous dire approximativement où vous vous situez, la meilleure des façons reste de commencer doucement, avant pourquoi pas, en prendre un peu plus. 

En revanche, pour celles et ceux qui sont un peu plus avancés dans le processus et qui savent déjà où ils se situent au niveau de la consommation, la situation est un peu plus simple. Ainsi, si ces personnes souhaitent consommer au milligramme prêt une quantité définie de cannabidiol, elles peuvent se tourner vers les gélules. Ces petites pilules sont constituées d’une dose précise de CBD, ce qui permet à son consommateur de savoir précisément ce qu’il prend. Autre point intéressant, elles sont assez petites et relativement discrètes. Il peut être intéressant de se tourner vers ce mode de consommation. Pratique, rapide et efficace, il n’a rien à voir avec la fleur en elle-même.

En consommant du CBD de la sorte, les effets vont se faire ressentir entre 30 et 60 minutes après consommation. De manière générale, s’ils sont plus longs à se faire ressentir, ces derniers durent plus longtemps, s’étalant de 3 à 6 heures. Enfin, la biodisponibilité (la quantité totale de CBD absorbée par notre corps) est plutôt bonne puisqu’elle se situe à 20% environ.

Consommer du CBD par voie sublingualE

PAR huile 

Mode de consommation le plus répandu, l’huile de CBD. En effet, les consommateurs ont tendance à privilégier les huiles, car ces dernières procurent l’avantage d’être là encore, très discrètes, transportables. Enfin, elles se marient parfaitement avec à peu près tout puisqu’il est possible d’en consommer directement avec sa nourriture ou par voie sublinguale, entendez par là, en déposant subtilement quelques gouttes d’huile de CBD, directement sous la langue. L’huile, une fois déposée, doit être gardée 1 à 2 minutes sous la langue avant d’être avalée. Ce petit laps de temps va effectivement permettre aux composantes du cannabidiol, d’être directement absorbée par les muqueuses buccales. 

En consommant le CBD par voie sublinguale, les principes actifs du cannabidiol contournent la voie digestive. Résultat, ces derniers évitent le foie et donc la digestion. Ils passent ainsi directement au système sanguin et agiront donc beaucoup plus vite avec le système endocannabinoïde. De manière générale, il faut compter entre 5 et 20 minutes pour que les effets du CBD soient ressentis. Ils seront alors actifs, sur une période de 2 à 3 heures. Enfin, la biodisponibilité de ce mode de consommation est considérée comme étant excellente. Attention toutefois, à bien respecter votre posologie et à ne pas trop en consommer, au risque de vous exposer à des effets secondaires bien malvenus !

Consommer du CBD par voie respiratoire

La Combustion

Le CBD est directement consommable à son état naturel, à savoir, sous forme de fleur. Cette méthode de consommation est appelée la combustion. En effet, il est possible de fumer des fleurs de chanvre, riches en CBD et relativement pauvre en THC. Bien entendu, cette méthode de consommation n’est pas la plus appropriée puisqu’elle impacte directement nos poumons, notamment lorsqu’elle est consommée avec du tabac. Notre système respiratoire est directement concerné ce qui favorise, dès lors, l’apparition et le développement de graves maladies, comme le cancer. En outre, lorsqu’elle est consommée avec du tabac, la fleur de CBD provoque de l’accoutumance, non pas à la molécule, mais bien à la nicotine.

Les effets eux, se font ressentir assez rapidement, entre 5 et 15 minutes après consommation, pour une durée de 2 à 3 heures. Là encore, la biodisponibilité est plutôt bonne. En revanche, contrairement aux modes de consommation de CBD décrits ci-dessus, les risques sur la santé sont accrus. Enfin, le rapport qualité-prix est plutôt défavorable. Si le produit a des effets assez rapide, la fleur de chanvre s’achète à un prix plutôt élevé. En effet, il faut compter entre 9 et 12 euros le gramme. En outre, les revendeurs vont souvent imposer un achat minimum de 2 grammes.

Par vaporisation

Outre le fait de consommer du CBD par ingestion, combustion ou e-liquide, il est possible de le consommer par vaporisation. Il s’agit des modes d’administration par voies aériennes les plus efficaces, au niveau de la rapidité et de la prise de risque. Ainsi, à l’aide d’un petit vaporisateur, il vous faudra déposer votre échantillon de fleur dans un petit bol. Celui-ci va alors chauffer votre fleur. Attention cependant à ne pas dépasser les 230 degrés Celsius au risque de carboniser votre fleur. Ses éléments, cannabinoïdes, terpènes et autres vont alors être totalement inutiles. Les cristaux de CBD peuvent également être vaporisés, toutefois, vous ne bénéficierez pas des effets d’entourage.

Concernant la vaporisation de produits à base de CBD, les effets sont, là encore, immédiats. Ils s’étendent sur une période de 2 à 3 heures et la biodisponibilité est excellente. Il semblerait donc que cette façon de faire soit la mieux adaptée, puisqu’elle présente beaucoup d’avantages même si, la discrétion n’en fait probablement pas partie. Choisissez donc méticuleusement celle qui vous intéresse le plus et renseignez-vous bien avant de vous lancer. Si le CBD est mis en avant pour ses effets relaxants et anti-inflammatoires, le fait d’en consommer sans rien y connaître vous expose à certains effets secondaires. En outre, si tous nos produits sont légaux et respectent les lois imposées par l’Union européenne, certains produits proposés par des marchands peu scrupuleux peuvent être de mauvaise qualité et ne pas respecter la législation.

CONSOMMER DU CBD PAR VOIE CUTANÉE

Par cosmétiques

Les cosmétiques sont relativement utiles. Ces derniers servent principalement pour les soucis de peau. Psiorasis, petits boutons, eczéma, les principes actifs du CBD, au contact de la peau, soulagent assez rapidement les petites inflammations, rougeurs. De fait, en appliquant tout en suivant les règles indiquées, du CBD sur ses plaies, permet de rapidement se soulager. De même, les dentifrices et autres shampoing permettent de renforcer l’organisme. En régénérant des endroits parfaitement ciblés, le cannabidiol agit localement, renforçant notre système immunitaire.

Conclusion :

Il est possible de consommer le CBD sous diverses formes. Que ce soit par ingestion, combustion ou vaporisation, le cannabidiol et ses produits sont souvent discret, transportables et consommables un peu partout. Attention toutefois à la façon dont vous allez gérer votre consommation. En effet, si celle-ci est mal maitrisée, vous vous exposez à une série d’effets non-désirables. Réfléchissez donc bien à la façon qui vous convient le mieux, en fonction de la biodisponibilité, du temps mis par le CBD à agir et le temps de durée des effets observés.

7 commentaires sur “Comment consommer du CBD ? Retour sur les différentes façons de faire”

  1. Retour de ping : Comment opter pour le bon dosage de CBD ? Nos conseils

  2. Retour de ping : CBD et effets secondaires : que risque-t-on réellement ?

  3. Retour de ping : Qu'est ce que le CBD ? Tout apprendre sur le cannabidiol !

  4. Retour de ping : Sport : la consommation de CBD peut-elle être bénéfique ?

  5. Retour de ping : Pourquoi acheter des produits CBD et comment procéder ?

  6. Retour de ping : Acheter de l'huile de CBD : pourquoi et comment faire ?

  7. Retour de ping : Le CBD permet-il d'améliorer la qualité du sommeil ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *